• Manifestation

    1914 – La première guerre mondiale

    Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

    Le nouvel élan du canton se heurte à la première guerre mondiale. Ce conflit marque un frein à la libre-circulation des travailleurs. La demande baisse dans la construction et l’appel à la main-d’œuvre étrangère se réduit. Cette période se caractérise par l’émergence de difficultés économiques et fait de la concurrence un sujet sensible. La notion d’Überfremdung se développe, dénonçant une trop grande proportion d’étrangers en Suisse.

    Ce pan de l’histoire valaisanne est probablement l’un de ceux qui ont le moins été étudiés. Durant ce conflit, on estime malgré tout que la Suisse n’a pas procédé à de grandes opérations d’internement (militaires ou civils étrangers placés dans des camps gérés par l’armée), mais qu’elle a accueilli des prisonniers blessés de guerre. La station de Montana et son hôpital ont ainsi hébergé plus de 2’000 internés militaires malades, de diverses nationalités. Ils quitteront la Suisse en 1918.

    Sur le plan de l’émigration, 1914 marque également un tournant, avec un nombre de départs en net recul. « La première guerre mondiale marque la fin de l’émigration valaisanne vers l’Amérique du Sud », estime Klaus Anderegg.

    Le saviez-vous?

    Le 10 mai 1915 a lieu l’ouverture de la session ordinaire du Grand Conseil, durant laquelle il était initialement prévu de fêter le centenaire de l’entrée du Valais dans la Confédération. Mais le Conseil d’Etat considèrera que de solennelles et onéreuses réjouissances n’étaient pas compatibles avec les crises économiques et les nombreuses épreuves que le pays traversait durant cette Première Guerre mondiale. Il décidera finalement de donner au jubilé un caractère à la fois simple et digne en raison de la gravité de la situation.